Nadim Gemayel : Si Macron veut aider les chrétiens d’Orient, qu’il pousse le Hezbollah à déposer les armes

Tout en manifestant son soutien aux chrétiens d’Orient en leur disant que « la France est à leurs côtés », le président français, Emmanuel Macron, a précisé lundi que « défendre les chrétiens d’Orient, ce n’est pas défendre Bachar el-Assad ». Que pense le député Nadim Gemayel de ces propos qu’a exprimés M. Macron en présence de son homologue libanais, Michel Aoun, lors de l’inauguration de l’exposition de l’Institut du monde arabe (IMA) « Chrétiens d’Orient, deux mille ans d’histoire » ? « L’Orient-Le Jour » lui a adressé trois questions à ce sujet.

Bachar el-Assad représente-t-il une garantie pour les chrétiens d’Orient ?
Bachar el-Assad a toujours considéré les chrétiens comme un bouclier, les utilisant pour se préserver lui-même. Le jour où il n’en aura plus besoin, il ne se présentera plus comme leur défenseur, sans nul doute.

Les chrétiens du Liban ne peuvent-ils donc pas miser sur le président syrien pour contrer la tentative d’hégémonie du Hezbollah ?
Comment pourraient-ils y penser, sachant qu’ils fondent leur raison d’être et leur existence sur la sauvegarde de la démocratie et de la dignité ? Tant Bachar el-Assad que le Hezbollah cherchent à détruire ces valeurs dont dépend leur survie. En entravant les libertés, les deux parties constituent toutes deux un danger pour la pérennité des chrétiens. D’ailleurs, nous n’avons besoin de personne pour nous défendre et défendre notre pays. Nous l’avons prouvé par le passé, depuis l’époque ottomane jusqu’à nos jours, et c’est donc grâce à notre seule détermination que nous sommes toujours là.

Quelle est la meilleure voie à suivre pour la sauvegarde des chrétiens libanais et de leurs droits ?
La seule garantie est l’État, que le Hezbollah tente malheureusement d’affaiblir de manière constante. Pourquoi M. Macron, qui affirme son engagement aux côtés des chrétiens, ne ferait-il pas en sorte que le parti chiite dépose ses armes et laisse ainsi l’État libanais être seul responsable de la sécurité et de la protection de toutes les communautés ? Pour que les chrétiens libanais puissent se maintenir dans le pays, il faut absolument qu’ils reprennent conscience de l’importance de leur existence et de la prépondérance du rôle qu’ils ont à jouer. Ils doivent pratiquer leur sens de la démocratie sans complexe aucun, en parfaite harmonie avec les autres communautés, et non en se soumettant aux parties qui veulent bafouer leur droit à l’égalité devant la loi et la Constitution.

 

Publication originale : https://www.lorientlejour.com/article/1075321/nadim-gemayel-si-macron-veut-aider-les-chretiens-dorient-quil-pousse-le-hezbollah-a-deposer-les-armes.html

2018-04-26T01:24:00+00:00 سبتمبر 29th, 2017|is in English/French, Politique, presse|